Outre-fables

Il me plait de croire, puisque personne ne le saura jamais, que si La Fontaine m'avait lu, il m'aurait adoré

Dessine-moi un mouton


Quand le parfait est inaccessible, il ne reste qu’à l’imaginer.

Dans l’espace, un rocher, moins grand qu’une province,
Abritait un royaume avec son Petit Prince.
Mais à quoi bon mener un quelconque projet
Quand on ne règne, hélas, sur le moindre sujet ?

Son temps se résumait à compter les nuages
Qui laissaient dans les cieux de moutonneux sillages.
Alors, les dénombrant : un, deux, trois, dix, vingt, cent,
Il rêvait de jouer avec un autre enfant.

Il s’endort, un, deux, trois, en berger de son rêve,
Lorsqu’en fruit du désir que son ennui s’achève,
Comme déchu du ciel d’une panne de cœur,
Apparaît un ex-Saint en crayons de couleur.

Alors, rosit le ciel, resplendit la verdure ;
Que son monde est joli barbouillé de peinture !
Des montagnes, un lac dans lequel se baigner !
Mais personne toujours sur qui pouvoir régner !

Comme tout est permis dans le monde onirique,
Il fallait profiter de ce trait artistique
Pour que dans un dessin qu’on lui laisse garder
Prenne vie un sujet qui sache gambader.

« Dessine-moi, dit-il à son peintre de style,
Un mouton qui se fasse à ma guise servile ! »

Hélas ! aucune esquisse, aucun croquis tracé
Ne plut au Petit Prince. Il en fut agacé ;
Or, voyant sa façon paraître maladroite,
Le Saint, de quatre traits, fit : « Il est dans la boîte ! »


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 17 mars 2018 par dans Ovin, Ruminant, et est taguée .
%d blogueurs aiment cette page :