Outre-fables

Il me plait de croire, puisque personne ne le saura jamais, que si La Fontaine m'avait lu, il m'aurait adoré

Au pas de l’oie


Un bruit de bottes palmées.

Dans le carnet gourmand des mœurs périgourdines
Sort du lot, non du Lot, en confits et terrines
La chair d’une volaille à l’appétit forcé
Par un large entonnoir au coin d’un bec coincé.

Ainsi donc la valeur que représente une oie
Augmente en même temps que s’engraisse son foie ;
Et pour cela, son bec qu’on veut amadouer,
On le force à l’ouvrir pour mieux le lui clouer.

Cacardant et sifflant, une troupe d’entre elles,
Chez qui l’excès de grain détraquait les cervelles,
Marchait d’un pas cinglant dont la seule raideur
Eut fait rire, en son temps, le grand Keaton Buster. (1)
– Prouvant ainsi qu’avec cette marche soldate
L’esprit se rétrécit quand le corps se dilate –

Venue à l’improviste admirer leurs jabots,
La basse-cour sourit de leur pas de robots,
Et, sans se défiler, le public se demande
Qui détient le bouton de la télécommande.

On cherche, on s’interroge, on lance les paris ;
Sous le son de sifflets eux-mêmes bien nourris,
On cherche à perturber l’impeccable cadence
Dont le bruit régulier résonant en fréquence
Parait obnubiler ces oiseaux dont les jeux
Sauvant le Capitole étaient plus courageux.

Très hélas ! rien n’y fit. Jamais mieux on éduque
Une société de gens que l’on embucque. (2)

  (1) Il a fait rire Orwell qui le voyait, en sage,
Comme une botte en train de frapper un visage.

(2) Archaïsme dit-on, et “gaver” le remplace.
Mais pour moi, ce dernier a beaucoup moins de classe.

2 commentaires sur “Au pas de l’oie

  1. pich24
    14 décembre 2017

    Ne reste plus qu’à espérer que les dictateurs me lisent !

    J'aime

  2. Anne de Louvain-la-Neuve
    12 décembre 2017

    Sage commentaire que voilà, et inévitable déduction dont certains dictateurs qui n’en ont pourtant pas le nom feraient bien de se souvenir tant qu’il est encore temps !

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 12 décembre 2017 par dans Oiseau, Palmipède, et est taguée .
%d blogueurs aiment cette page :