Fabulathèque

Il me plait de croire, puisque personne ne le saura jamais, que si La Fontaine m'avait lu, il m'aurait adoré

Nom d’un chien !


Tu quoque mi fili !

De l’enclos d’un chenil, un beau mâtin, Brutus,
Fut sorti par un homme ennemi du lupus ;
Un berger ayant eu des chiens en ribambelle
Dont aucun dans le temps n’était resté fidèle.

Le canis sut bientôt que son nouveau patron,
En plus d’une tendance à pousser le juron,
Voulait qu’on le jugeât comme seigneur et maître,
Et surtout plus jamais qu’on ne le prenne en traître :

« Des Médor, des Mirza, des Sultan, des Moufflard !
Nom d’un chien ! Maudit soit leur prénom de bâtard !
Ils ont tous déserté leur besogne bergère,
Et m’ont renié, moi ! qui leur servait de père.
La morale, vois-tu, c’est que, selon mon cœur,
Quand on porte un beau nom, on doit lui faire honneur. »

Que le chien l’ait compris, c’est difficile à croire,
Encore plus qu’il eut des rudiments d’Histoire.
Or, un jour, le berger rencontrant un lascar,
Celui-ci demanda : « Comment vas-tu César ? »,
Le maître vit alors dans l’œil du chien de garde
La lueur de celui qui dans le dos poignarde.

Ils l’avaient tous trahi ; pas trente, mais bien dix.
Il dit donc à Brutus : « Quoi ? Toi aussi mon fils ! (1) ».


(1) J’espère qu’à ce mot de César pour Brutus,
Les poètes sauront pardonner l’hiatus.


3 commentaires sur “Nom d’un chien !

  1. Anne de Louvain-la-Neuve
    1 décembre 2017

    Nom d’un chique, tu quoque fili ? Oh, mais ça ne rend pas hommage aux chiens qui toujours sages, tiennent la fidélité comme valeur de piété. Qu’importe cependant, car comme toujours chez les grands, la fable tient ses promesses et qualités de sagesse.

    Aimé par 1 personne

    • pich24
      5 décembre 2017

      Bonjour !
      Merci pour ces jolis mots. J’espère que vous ne me tiendrez pas rigueur de les pasticher (comme exercice de style) :

      Dommage pas d’hommages
      A ces chien toujours sages
      Dont la fidélité
      S »appelle piété.
      Qu’importe cependant
      Car, si l’on voit en grand,
      L’écrit tient sa promesse
      En prêchant la sagesse.

      PS :Je ne connaissais pas cette expression ; nom d’un chique !

      J'aime

      • Anne de Louvain-la-Neuve
        5 décembre 2017

        moi non plus : je me suis trompée en tapant : c’était tôt le matin et pas moyen de corriger en ayant envoyé la réponse. C’est bien nom d’une chique ! Et ce pastiche est enchanteur comme Merlin.

        J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 1 décembre 2017 par dans Canidé, et est taguée .
%d blogueurs aiment cette page :