Outre-fables

Il me plait de croire, puisque personne ne le saura jamais, que si La Fontaine m'avait lu, il m'aurait adoré

La bête du Gévaudan


Bèstia de Gavaudan. Entre 1764 et 1767 fit entre 88 et 124 victimes. Parfois, il vaut mieux le choléra…

Était-ce un chien ? Un loup ? Un de leur croisement ?
Quel péché méritait un si dur châtiment ?
Par quelle diablerie apparaissait la Bête
Pour occire et filer sans que nul ne l’arrête ?

N’ayant que la vertu de semer la terreur,
Changeaient son poids, sa taille, et muait sa couleur
Car, en ces ans d’antan, dauphins du Moyen Âge,
Le 20 heures d’info se nommait commérage.

Pour calmer les esprits de tout guerre va-t’en
L’évêque du pays, conte de Gévaudan,
Avait trouvé des mots dans la Sainte Écriture
Pour expliquer le fait de cette Créature ;
Mais, sourd aux cris, le Ciel du post médiéval
Se montra réfractaire à chasser l’animal.

Les Hommes ne pouvant que compter sur eux-mêmes,
On fit alors appel à la crème des crèmes :
Un aïeul de Tarzan, un héraut de Marvel,
Pour sonner l’hallali du vilain criminel.

« Fou Dieu ! dit le Mâtin en apprenant la chose.
Dois-je trembler devant ce veneur qu’on m’oppose ?
Je ne crains nul diseur de taïaut ou vélaut,
Et j’aime autant qu’eux tous quand le sang coule à flot. »

Pourtant, le belluaire aux basques de la bête
Ne bourrait son fusil qu’en poudre d’escampette :
Le cruel bestiau, promis au débarras,
Fut chassé du pays par des puces de rats.

Cet exploit leur valait une chanson de geste,
Mais peut-on rendre gloire à qui sème la peste ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 31 mai 2017 par dans Bête, Carnivore, Monstre, et est taguée .
%d blogueurs aiment cette page :