Outre-fables

Il me plait de croire, puisque personne ne le saura jamais, que si La Fontaine m'avait lu, il m'aurait adoré

Les oeufs de Pâques


La coquille protège-t-elle vraiment ?

Si bien nichés au sein du ventre de la poule,
Deux œufs s’étaient jurés de rester dans le moule ;
S’ils devaient à la vie un jour se condamner,
Ils avaient bien le droit d’encore coconner.

Hélas ! d’oeufs fois hélas ! pour ces deux futurs mioches,
C’était l’heure où les œufs se font sonner les cloches,
Car de Rome rentrant en concert de grelots,
Celles-ci déversaient dans les champs et l’éclos
De toutes basses-cours les prochaines couvées
Que la Pâque, en ses mœurs, leur avait réservées.

Autrement dit, pour oeufs, semblait tomber au plat
Un projet sur lequel ils étaient chocolat.

On les retrouve alors cachés, cul dans la terre ;
« Nom de Dieu ! dit l’aîné qui regarde son frère,
La coque en cacao qu’enrubanne un brin d’or
Sur lequel apparaît le logo d’un sponsor.
 S’ils t’ont fait leur clown blanc, moi je suis leur Auguste ;
Noir ou blanc, je ne sais trop lequel on déguste,
Mais je peux deviner qu’avec leurs de lait dents
Les gosses nous verront plus croquants que marrants. (1)
On n’est même pas nés qu’à peine, pour l’Église,
On meurt pour un péché ; celui de gourmandise ! »

Malgré cette hérésie aux Pâques, l’Éternel
Les fit ressusciter dans le sein maternel.

 (1) La poule de Marans fait des œufs chocolat,
Vu leur couleur brun-roux brillant d’un vif éclat.

2 commentaires sur “Les oeufs de Pâques

  1. pich24
    22 avril 2017

    Epatant commentaire en vers !
    Puisqu’il ne s’agit que de plaire
    A moi vous aurez donc affaire
    Pour divertir en mots divers.

    Aimé par 1 personne

  2. Anne de Louvain-la-Neuve
    17 avril 2017

    Celui-ci a su, répète-t-il à Saint-Pierre, assurer mes arrières et cela à mon insu. Moi, le grand Lafontaine, d’un coup d’œil d’expert, je vois à qui j’ai à faire ! Bien dit, tout autant que bien écrit, au ciel de ce pas, je lui prépare un trône, mais après son trépas ! Enfin d’la compagnie, digne de mes manies !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 16 avril 2017 par dans Embryon, Ovoïde, et est taguée .
%d blogueurs aiment cette page :