Outre-fables

Il me plait de croire, puisque personne ne le saura jamais, que si La Fontaine m'avait lu, il m'aurait adoré

Poisson d’avril


Que font les mythes durant l’intersaison ?

À peine s’éteint mars, qu’on nomme mois des fous,
Le premier jour d’avril leur donne rendez-vous ;
Un de ces us prévu pour se fendre la pêche,
Invitant la folie à rester sur la brèche.

Héros bien malgré lui de ce début joyeux,
Le poisson dit d’avril se prête aux malicieux
Qui vont au bout d’un fil, en belle garniture,
Sur le dos du flâneur, accrocher sa figure.
poisson avril 3Ce fait vous est connu, mais, quand sonne minuit,
Que devient ce bouffon nycthémère qui suit ?

Nous voilà donc le deux, un vendredi peut-être,
Le décorum d’hier s’engage à disparaître,
Et le poisson d’avril, comme un père Noël,
Doit mariner un an pour souscrire au réel.

Sa femme et ses enfants, même s’il n’est qu’un mythe,
Attendent cependant que bouille la marmite,
Mais son cœur de poète espère beaucoup mieux,
Car parfois un soupir peut atteindre les cieux :
poisson avril 2Il vivra jusqu’à juin la scène pastorale,
Fervent admirateur de peinture florale,
Puis il célèbrera, lorsque viendra l’été, 
Comme fait la cigale, une ode à la beauté.
Il perlera d’un pleur à la feuille d’automne,
Sous la pluie abondante et l’orage qui tonne,
Il subira l’hiver, le gel et sa rigueur,
Avec tout le respect qu’on doit à ce Seigneur.
Puis, quand arrivera le temps de pâquerette,
Le temps de perce-neige et temps de violette,
Quand mars, un jour, sera sur le point de finir
Enfin prêt, il dira : « Printemps, tu peux venir ! » (1)

(1) Théophile Gautier dans le « Premier sourire
Du printemps », mes aïeux ! Quel chant dont je m’inspire !


2 commentaires sur “Poisson d’avril

  1. pich24
    4 mai 2015

    S’cusez, mad’moiselle, j’ai pas vu l’mot. J’me confond d’excuses. Confondez pas les mites et le taons, c’est pas la mêm’ taille, ni la mêm’ morsure ! Et si ma plume va, c’est pas’sque que l’encre y est !
    Merci à vous aussi !

    J'aime

  2. Zoé Pivers
    14 avril 2015

    Des taons !
    Ah non, mince… Pas ces mythes là… 🙂

    Agréablement surprise de découvrir ce petit poisson tel qu’il est, loin de ce que nous en faisons.
    Sous l’écaille est la plume…
    Merci

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 1 avril 2017 par dans Mythologique, Poisson, et est taguée .
%d blogueurs aiment cette page :