Outre-fables

Il me plait de croire, puisque personne ne le saura jamais, que si La Fontaine m'avait lu, il m'aurait adoré

Crotte de bique


Les précieuses ridicules ? Trop chiches, certains pouvoirs de nuisance peuvent se transformer en œuvre de bienfaisance.

Une bique (une chèvre) au doux temps du regain
Avait un différend avec Mr Seguin ;
Chevrier sermonneur, l’empêchant d’herbe verte,
Qui prédisait qu’un jour le loup ferait sa perte.

Par rancœur, le caprin s’extirpa de prison
Pour poser une crotte au seuil de sa maison,
Puis elle regagna l’enclos à la sauvette
Pour voir au lendemain quelle serait sa tête.

Mais malheur ! Ô surprise ! il parut, souriant,
Comme si son dépôt n’était point répugnant !

« S’il s’attend, se dit-elle, à quelque autre réplique,
J’en déposerai cent pour qu’il tourne en bourrique ! »
bique-1Et, chaque soir venu, désertant le cheptel, La biquette posta son cadeau rituel, Or que Mr Seguin, ses garçons et ses filles, Usait de ce dernier pour s’amuser aux billes. Lorsqu’elle apprit cela, la chèvre, tout à coup, S’enfuit dans la montagne où la cueillit le loup : « Peut-être auras-tu cru ta merde magnifique, Mais voilà, ce n’était qu’une crotte de bique ! » Dit-il en la cloîtrant dans son antre secret, Tout en lui découvrant un nouvel intérêt… Car, chaque soir passant, il vint ouvrir les grilles Pour que ses louveteaux puissent jouer aux billes.

3 commentaires sur “Crotte de bique

  1. Curare-
    2 août 2017

    Ce que je m’évertue à faire depuis des lustres,
    Je vous trace
    Et je vois que vous y arrivez
    J’en suis mortifiée .. sourire –

    statufiée ? pas z’encor ..

    Aimé par 1 personne

    • pich24
      3 août 2017

      Bonjour Curare. Durant l’été je délaisse un peu le site, pardon.
      Vous vous évertuez à quoi ? Comme un lustre égale cinq ans, j’imagine que ça fait dix ans (voire plus) que vous écrivez. Vous avez un blog où l’on puisse lire votre production ?

      J'aime

      • Curare-
        3 août 2017

        à mettre du rire dans ma poésie,
        Mais je n’y arrive pas –
        Ma poésie est partout éparpillée sur la toile,
        Je ne la conserve pas.

        Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 10 mars 2017 par dans Caprin, Mammifère, Ruminant, et est taguée .
%d blogueurs aiment cette page :