Outre-fables

Il me plait de croire, puisque personne ne le saura jamais, que si La Fontaine m'avait lu, il m'aurait adoré

Le radeau de la méduse


J’avais une référence (classique) au Louvre et une (moderne) à Sète ; j’ai mélangé les deux pour un résultat plutôt baroque.

Quand le vent sur la mer soulève des tempêtes
– Comme sur Jéricho (1) soufflèrent les trompettes –
Tombent alors des nefs des bois désagrégés
En planches de salut aux cris des naufragés.

Une méduse, un jour, d’un malheur survivante,
Vit un sauve-qui-peut dans cette île flottante ;
Comme un frein à la mer et ses coups de boutoir,
Un écueil au péril, un espar de l’espoir.

N’a-t-elle que le temps de louer sa fortune
Qu’échappé lui de même aux affres de Neptune,
Un plumé de Bassan vient alors s’infliger,
Ne semblant pas, de plus, d’humeur à partager :

« Ôte-toi de ma vue, espèce de gelée,
Puisque tu peux survivre à la brasse coulée ! »
S’insurge l’oiseau fou qui pense, en tant que fol,
Qu’il ne peut congrûment s’entendre avec un mol.

« C’est à toi de partir, car à ce qu’il me semble,
On n’a pas élevé le poisson sale ensemble ! »
Rétorque le cnidaire au désormais rival
Qui vient lui proposer ce match inamical.

Quel est donc ce radeau ? Celui de la méduse ?
Ou celui de l’oiseau, ce fou qui la récuse ?
Quoi qu’on en pense il faut, vain Dieu ! Mille sabords !
Qu’on se le dise et le redise au fond des ports.

(1) Je n’ai pas craint ici de me jeter à l’eau
Pour offrir un hommage à l’auteur du tableau.

Méduse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 16 mars 2016 par dans Cnidaire, Marin, et est taguée .
%d blogueurs aiment cette page :