Outre-fables

Il me plait de croire, puisque personne ne le saura jamais, que si La Fontaine m'avait lu, il m'aurait adoré

13 novembre


Deux textes écrits spontannément

Vendredi 13 novembre
     --------------------

Les armes à la main pour la virilité,
Ceinturés d’explosifs pour la débilité,
Ils se croient des géants, ce ne sont que des caves
Des pantins, des jouets poussés par de faux braves,
Venus semer la mort comme on coupe les blés ;
Faux hommes, faux croyants, mais braves enculés.
S’il faut choisir un monde et son mode de vie,
Je veux des cœurs joyeux et de la poésie !



Tarés de kamikazes
    -------------------

Dites-moi, vous, soldats dont enflent les chevilles,
Quel courage faut-il pour dézinguer des filles,
Des jeunes désarmés, des fans de rock and roll,
Peut-être des enfants aux gradins du football ?
Dans quel genre de vie ont muri vos pensées ?
Quel Esprit peut vouloir ces tueries insensées ?
De quelle maladie êtes-vous donc atteints
Lâches illuminés avec des cœurs éteints ?
Quelle est la part de vous dans votre clairvoyance ?
Qui donc tire les fils de votre indépendance ?
Si vous aviez soit peu le jugement humain,
Tâchez d’imaginer un meilleur lendemain
Comme un jour où le monde ouvert aux altruistes
Sera débarassé des tarés terroristes,
Quand vos petits morceaux éparpillés au ciel
Tomberont un par un dans l’enfer éternel.


2 commentaires sur “13 novembre

  1. pich24
    17 novembre 2015

    Oui. Satan devrait instaurer aussi une déchéance de nationalité.

    J'aime

  2. Bonnefoy Camille
    15 novembre 2015

    Dans des caves ont été mis
    Ceux qui ne croyaient plus
    Ni au monde, ni à la vie, ni à l’homme.
    Dans le noir ont les a enfermés.
    Ne voyant plus pousser le blé,
    N’entendant plus le poète chanter,
    Poussés par de faux braves,
    Ils se sont vues géants,
    Explosant leur propre chair,
    Ignorant Père et Mère,
    Éparpillés l’on ne sait où
    Pour semer le terreur
    Ils ont choisi
    Ceux qui tirent les fils de leur esprit
    Illuminés, le cœur éteint.
    Même l’Enfer a écrit sur sa porte :
    « Pour vous les Kamikazes et ceux qui vous ont faits
    Y’a plus de place »

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 15 novembre 2015 par dans Hors catégorie.
%d blogueurs aiment cette page :