Outre-fables

Il me plait de croire, puisque personne ne le saura jamais, que si La Fontaine m'avait lu, il m'aurait adoré

Buffle à l’eau


L’addiction s’il vous plait ! J’arrête quand on veut, mais je reprends quand je dois…

Il n’avait pas la tête à sucer des glaçons
Ce buffle ratissant les débits de boissons !
Il empestait chacun de sa mauvaise haleine,
Divaguait fort et trop, marchait droit à grand-peine
Jusqu’au jour de plus soif où, le bar en travaux,
Il lui fut intimé d’aller prendre les eaux :
Buffalo 1« Au sana ! » pria-t-on et, sans aucun scandale, Le fils de Saint-Urbain (1) vint en cure thermale. Il y resta six mois, et quand il fut sorti, Il avait l’air de tout, mais pas d’un repenti. Dans son œil, un éclat, un teint rouge au visage, Prouvaient le mal effet des effets du sevrage. Alors, six mois de plus le bovin rempila — Lors desquels il n'eut droit qu'à du coca-cola — Mais lorsque s’acheva cette première année Il offrit du pastis pour payer sa tournée !
Buffalo 2Par cinq nouvelles fois, il refit son parcours, S'abreuvant à la source et encore et toujours, Attendant un arrêt de son intempérance : Victoire de l’esprit sur son accoutumance. Après six ans d’efforts que fit la volonté ? Bien évidemment rien. Le vice est entêté. En tant que vétéran on le mit en retraite, Et le buffle reprit son abus d’anisette : « J’ai bu l’eau du pastis pendant près de six ans, S’en passera autant que je le boive sans ! »
Tout ivrogne est l’amant du mal qui le dévore ; Le foie a des raisons que sa cirrhose ignore. (1) Saint-Urbain est, mon Dieu, saint patron des ivrognes. Mais peut-il préférer les anis aux bourgognes ?

2 commentaires sur “Buffle à l’eau

  1. Bonnefoy Camille
    17 octobre 2015

    … »L’addiction s’il vous plait ! J’arrête quand on veut, mais je reprends quand je dois… »…
    … »Tout ivrogne est l’amant du mal qui le dévore ;
    Le foie a des raisons que sa cirrhose ignore. « …

    Très juste. Je termine ma semaine avec le toujours réel plaisir de vous lire. Merci et à bientôt.

    J'aime

    • pich24
      20 octobre 2015

      Merci. Rien de bien nouveau, j’ai enfoncé des portes ouvertes; la morale aurait suffi. J’espère seulement l’avoir bien tournée.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 10 octobre 2015 par dans Bovin, Ruminant, et est taguée .
%d blogueurs aiment cette page :