Outre-fables

Il me plait de croire, puisque personne ne le saura jamais, que si La Fontaine m'avait lu, il m'aurait adoré

Plat comme une limande


On dit d’une platitude que c’est un lieu commun. Non, non… Ce peut être une limande.

« Devant ces œufs au plat (1), aussitôt je débande ! »
Affirmait un mérou, concernant la limande,
En laissant suggérer que son premier grief
S’adressait à son buste, et surtout son relief.

« Vous devez convenir que cette platitude
Vous met la libido dans la décrépitude ! »
Rajoutait-il ensuite avec l’air ténébreux
Que prennent les machos lorsqu’ils causent entre eux.
Limande 2Et, de fait, le public qui suivait l’attrapade, Semblait branler du chef à cette débandade. Or, la limande en cause écoutait ce sermon Qui ne manquait pas d’air à flétrir le poumon. À l’abri des regards elle pensait, contrite : « C’est aussi dégradant qu’une petite bite. » Et, voyant dans ces mots une mise à l’index, Elle admit ne jamais devenir symbol-sex. Puis, curieusement, la défaite avalée, Elle en fit le tremplin d’une belle envolée, Se servant du défaut pour en faire un atout, Vantant la haridelle, osseuse de partout. Elle obtint un succès ; se voulant longiligne, On partit en essaim (2) à la pêche à la ligne.
limande 1Sauf un mérou replet, ami de la rondeur, Fervent de Botero, de Maillol amateur ; Le chantre de la forme et de la courbe adepte, N’offrant à l’appétit ni règle ni précepte ; Un enfant d’Épicure, un fils de Rabelais, Préférant les beaux gros à tous les maigrelets, Qui clamait fort et haut en voyant la limande : « Quand je vois sa poitrine aussitôt je débande ! » (1) Une locution concernant le robert Qu’on voit décrit petit dans le Petit Robert. (2) Pour présenter avant que l’on me réprimande : Mesdames et messieurs : l’essaim de la limande !

2 commentaires sur “Plat comme une limande

  1. pich24
    14 avril 2015

    Avec mérou-stons et mérou-pettes, je pouvais pas en faire autre chose qu’un brave macho. !

    J'aime

  2. Zoé Pivers
    14 avril 2015

    Sourire… Non ! Grand sourire
    Mais quel culot ce mérou ! Parce que lui, s’il en avait, ce serait le pérou 🙂
    Belle soirée

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 20 mars 2015 par dans Marin, Poisson, et est taguée .
%d blogueurs aiment cette page :