Outre-fables

Il me plait de croire, puisque personne ne le saura jamais, que si La Fontaine m'avait lu, il m'aurait adoré

Un termite au trou


Lorsqu’on évoque le trou de la Sécu, tout de suite, c’est la langue de bois. Ici aussi, mais c’est normal.

« Attention camarade à ta patte salace !
Tu sembles oublier que tu n’es qu’un bidasse
Et que fouiller le corps ce n’est pas le palper
Ni chercher, par ailleurs, à vouloir le grimper. » (1)

« Je suis le règlement de notre termitière.
Et syndiquée ou non, je fouille l’ouvrière. »
Rétorque le soldat qui préfère, prudent,
Les cris d’une mignonne à ceux de l’adjudant.
termite 1Il est vrai cependant que dans son entreprise Il dépassait, de loin, la limite permise Sous couvert impérieux de la sécurité. L’ouvrière, en pétard, le jour (2) au comité, Obtint par un décret de l’Union Syndicale Que la sécurité se montre plus sociale. Le garde prit, du coup, quinze jours de prison, (3) Mais en fêta la fin bien plus que de raison. Et libre, au soir venu, la belle, enthousiaste, Vint narguer ce troupier bon dernier de la caste. Mais l’autre en sa guérite a la gueule de bois : (4) « Je tiendrai mieux ma langue une prochaine fois ! Je me suis comporté comme un soldat de souche, (5) En te prêtant les traits de la Sainte-Nitouche. »
termite 2Notre syndicaliste est sensible au discours : La patte du soldat s’est faite de velours, Et ne vaut-il pas mieux pour la cause commune Laisser parler le cœur plutôt que la rancune ? « Allez ! Allez ! dit-elle. Oublie et cuve donc. La fouille, une autre fois, pas plus bas que le tronc ! » (1) Le soldat est stérile ainsi que l’ouvrier ; Alors, parler de sexe ou de main au panier… (2) Tel la chauve-souris, la bête est lucifuge : Aux rayons du soleil elle cherche un refuge. (3) Par un soldat au gnouf pour un geste de cul Débute la saga du trou de la Sécu. (4) La xylostomiase ou bien la veisalgie C’est la gueule de bois dans la xylophagie. (5) Se nourrissant de bois, le termite est de souche ; Bois sur lequel aucun ne fait la fine bouche.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 22 février 2015 par dans Blattoptère, Insecte, et est taguée .
%d blogueurs aiment cette page :