Outre-fables

Il me plait de croire, puisque personne ne le saura jamais, que si La Fontaine m'avait lu, il m'aurait adoré

Carpe diem


Après Horace, Sénèque, Épicure, Marc Aurèle, Ronsard, Corneille, Queneau, le cercle des poètes disparus (et tant d’autres), il m’a semblé urgent de faire suivre le message…

En rivière de l’Aube, aux rayons de l’aurore,
Une carpe s’éveille et dans la vase explore
Le petit déjeuner d’algue ou de crustacé
D’un rêve que son ventre a, la nuit, caressé.

Matinal, lui de même, un pêcheur à la ligne
Est doté pour sa part d’une faim moins bénigne
Et son rêve de chère est celui d’un poisson
N’ayant pu s’empêcher de mordre à l’hameçon.
carpe 2Or, s’il pêche à la ligne, il appâte à la pêche, Et ce n’est pas péché de pêcher à la fraiche. Donc, le fruit du pêcher sert d’esche à ce pêcheur Qui pêche au fruit, séché, mais en pleine fraîcheur. Bien sûr, c’est aujourd’hui journée électorale : « Cueille le jour présent ! » (1) lui souffle sa morale, Et « Cueille donc ce fruit ! » dit au fond du cours d’eau Celle d’une sensible à ce joli cadeau. L’homme se dit « Profite ! », il antiprocrastine. La carpe en pense autant, mais le pense en sourdine. (2)
carpe 5Elle n’a pas mordu le fer de ses appâts Quand parait une oiselle avec d’autres appas À qui l’homme déclare : « Adorable chérie ! Cueillons dès aujourd’hui les roses de la vie.» En les voyant s’unir, le cyprin les ouït ; Le fruit de la passion qui de son droit jouit Prend ses aises aux bords tandis qu’en la rivière L’ex-proie a renoncé dans sa quête fruitière. Dans le fond, le pêcheur se voit sous son vrai jour : Il part faucher la vie et puis cueille l’amour. Profitant des ébats se passant sur la grève, La carpe s’offre, au moins, une autre nuit de rêve.
N’est-ce pas un loisir tant animal qu’humain Que de cueillir le jour sans penser à demain ? (1) Sans penser que demain, à défaut de son vote, Un front s’acclamera comme plus patriote. (2) Pour mieux vous présenter cette pensée abstraite, Il me faut rappeler que la carpe est muette.

3 commentaires sur “Carpe diem

  1. tizef
    18 décembre 2014

    Jusqu’ici, tel pépé Jourdain, j’ antiproscratinais sans le savoir
    Désormais je le ferai en connaissance de cause
    merci pich
    on sort toujours un peu moins sot de ton excellent site

    J'aime

  2. Bonnefoy Camille
    11 novembre 2014

    « … Dans le fond, le pêcheur se voit sous son vrai jour :
    Il part faucher la vie et puis cueille l’amour.
    Profitant des ébats se passant sur la grève,
    La carpe s’offre, au moins, une autre nuit de rêve…  »

    C’est superbement exprimé. Ce soir, je choisirai d’être « La Carpe ».
    Merci. Toujours très agréable de vous lire.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 10 novembre 2014 par dans Poisson, et est taguée .
%d blogueurs aiment cette page :