Outre-fables

Il me plait de croire, puisque personne ne le saura jamais, que si La Fontaine m'avait lu, il m'aurait adoré

Le fabuleux phénix


Est-il possible d’oublier le fabuleux phénix (évoqué dans le Corbeau et le Renard) lorsqu’on écrit des fables ?
Légende versifiée …

Parfois sur l’horizon se posent des regards
Dans l’espoir que du fruit du plus grand des hasards
Surgira la légende aux ailes carminées
Disparue à ces yeux depuis cinq cents années.

Combien sont-ils ces yeux de cet espoir si vieil
À guetter de leur foi l’envoyé du Soleil ?
Leur nombre importe peu, mais leur présence atteste
Du culte que l’on voue à cet oiseau céleste.
phénix2Qu’on le nomme phénix, ou bien faisan doré, Son cou rayonne d’or, son corps est empourpré ; Il fait mouvoir sa queue à couleur incarnate Et part d’une envolée exquise et délicate. Au couchant de sa vie, en ses jours finissants, Il part construire un nid de branches et d’encens Dans lequel, en offrande, il apporte sa plume À la flamme infernale où soudain il consume.
phénix1Au gré de la légende, il suffit de trois jours Pour qu’il réapparaisse en ses plus beaux atours, Ayant confié son sort à de curieux méandres Dont il a su, du feu, renaitre de ses cendres. Incarnant en tout point, ainsi ressuscité, Le symbole animal de l’immortalité, Le phénix n’est-il pas, comme sont les prophètes, En messager divin, l’ange du Dieu des bêtes ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 4 octobre 2014 par dans Mythologique, Oiseau, et est taguée .
%d blogueurs aiment cette page :