Outre-fables

Il me plait de croire, puisque personne ne le saura jamais, que si La Fontaine m'avait lu, il m'aurait adoré

La laine de coyote


Il faut se méfier des gens qui promettent de vous sortir de situations inextricables. Parce qu’inextricable, ça veut bien dire ce que ça veut dire …

Les champs de détritus, ces dépôts répugnants,
Recèlent en leur sein des objets étonnants.
C’est dans un dépotoir d’une banlieue urbaine,
Qu’un coyote trouva la pelote de laine.

Elle était de ce bleu d’une mère en pétard
Accouchant d’une fille et non pas d’un moutard.

Il pose adroitement sa griffe délicate,
Mais il a, comme on dit, mis le fil à la patte ;
coyote11Le chien cherche un moment à s’en désenfiler Mais le brin a tendance à se décheveler ; Il tire à hue à dia tandis que la pelote Se dévide d’autant que son gigot gigote. Pour pouvoir se sortir de l’enchevêtrement, Il mordille le fil, sans réussissement (3); Rageur, il prend la fuite et court à perdre haleine Traînant derrière lui le peloton de laine. Supposons maintenant qu’un stupide animal, Dans son stupide esprit d’agité du bocal, Voit le fil à retordre et la boule suivante En possibilité d’une BA marrante. Que fait-il ce nigaud, sinon que s’embrouiller Sur ce brin dont le chien doit se dépatouiller ? Sur ce brin, sur ce fil, ce filin, cette corde, Qui ne peut que finir en pomme de discorde.
coyote 12Cet embrouillamini devient un sac de nœuds Emberlificotant deux empêtrés laineux. On trouve pêle-mêle intriqués dans la maille Un méli un mélo (1) proches de la chamaille. On est, de plus, bien loin d’un heureux dénouement Lorsque, pelotonné, le chien jappe au dément ; L’autre lui répondant qu’il n‘a de guigne seule Que se voir nez à nez d’un puant de la gueule. (2)
C’est parfois légitime à la loi déroger En manquant d’assistance à personne en danger. (ou) Devant l’inextricable où le voisin cafouille, Ne jamais se poser en roi de la débrouille. (1) Disons que pour mélo c’est la maille à l’envers Et méli pour l’endroit des points de pull-overs. (2) De cette infirmité la cure rédemptrice S’appelle bonnement la pâte dentifrice. (3) (3) Comme ce Visiteur avec sa ¨ pâte à dents ¨ Parvint à se soustraire à ses antécédents.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 22 septembre 2014 par dans Canidé, Carnivore, Mammifère, et est taguée .
%d blogueurs aiment cette page :