Outre-fables

Il me plait de croire, puisque personne ne le saura jamais, que si La Fontaine m'avait lu, il m'aurait adoré

Le jet de l’éponge


Où l’on verra comment s’abandonne une éponge afin de mieux s’effacer …

C’est au huitième round, sur un K-O technique,
Sous les cris et sifflets de la clameur publique,
Qu’une éponge finit son parcours sur le ring
En signe de défaite et de fin du meeting.
éponge 2Tandis que le vaincu regagnait le vestiaire, Elle se souvenait de sa vie de spongiaire : Amère de se voir végéter dans la mer, Voulant quitter ses eaux pour pouvoir changer d’air, Ne sachant pourtant pas ce qu’il adviendrait d’elle, Qu’elle pourrait finir au fond de la vaisselle, Qu’on pourrait la passer ou même la presser, La traiter comme ivrogne ou s’en éclabousser, Que l’on disposerait de ses vertus spongieuses Dans des buts peu luisants et des fins peu glorieuses.
Tout comme le boxeur en montant sur le ring, L’éponge avait rêvé de soigner son standing. Elle avait échoué dans cette tentative Pour avoir renié sa part végétative. Et comme le soigneur avait pu constater, Son temps était venu de se faire jeter. Quand on se fait jeter avant la sonnerie, C’est qu’on n’a pas joué dans sa catégorie.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 7 mai 2012 par dans Métazoaire, et est taguée .
%d blogueurs aiment cette page :