Outre-fables

Il me plait de croire, puisque personne ne le saura jamais, que si La Fontaine m'avait lu, il m'aurait adoré

L’unau à l’ONU (1)


Chacun y découvrira qui il veut, bien que vous n’ayez pas tort de croire qu’il puisse aussi s’agir de quelqu’un d’autre. Voici l’unau qui sort de sa campagne, alors qu’un autre y rentre.
Question principale : ONU a-t-il deux ou trois pieds ? (O-NU ? O-N-U ?)


En ville de New-York, où siège l’O-N-U,
Un paresseux s’en vint pour un tohu-bohu.
Cet unau qui vivait en zone amérindienne
S’en venait au-devant de la chambre onusienne
Pour se plaindre d’un bruit qui, selon ses propos,
L’empêchait de jouir de son temps de repos.
unau 1Le chef de ce conseil, un âne pour tout dire, Qui n’avait pour seul but que se refaire élire S’indigne fermement de ce son malvenu Dont le bruit, en passant, parvient jusqu’à l’O-NU : « Il faut pondre un décret condamnant le tapage, Et crier sur les toits que le remue-ménage Est désormais pour nous une priorité Que nous allons combattre avec sévérité ! » Et chacun d’applaudir cet âne volontaire Qu’il n’est cependant pas au fond du caractère. Vu que sa doléance avait eu bon écho, Le même paresseux en profite illico Pour se plaindre à nouveau du danger que suscite À l’égard de son poil, une algue parasite (2) Donnant sur son pelage un vert d’un goût douteux, Et des picotements qu’il trouve bien fâcheux.
« Il faut, approuve l’âne, établir un critère Au sein d’une loi-cadre antiparasitaire. Je dois faire savoir devant la caméra Que j’ai de l’intérêt pour mon électorat. » Et chacun d’applaudir cet âne irrésistible Qui pourchasse le bruit et pourfend le nuisible, Et donne l’impression qu’en tant que président Il a tout le divin d’un être omniprésent. Le paresseux rentra pour voir si le tapage Était, comme promis, barré du paysage. Il était bien parti, mais au bout de deux jours Il était remplacé par le bruit des tambours, Tandis que sur son poil son algue parasite N’avait jamais subi la déroute prescrite. Alors, l’unau se dit que cet âne au pouvoir N’avait d’autre objectif que le faire savoir. (1) L’unau à l’eau est nu n’est pas une nouvelle, Mais ce sont deux hiatus que le titre recèle. (2) Qui l’a spécialisé dans l’art du camouflage En le faisant confondre avec un vert feuillage.

2 commentaires sur “L’unau à l’ONU (1)

  1. pierrot29
    16 novembre 2011

    Tu devrais contacter cet omni-président pour ton histoire de bicyclette chourée devant la bibliothèque.

    J'aime

  2. chriscol
    4 novembre 2011

    Les paresseux, les ânes et les parasites sont nombreux dans les institutions nationales et internationales. Jolie fable ou l'humour et la "musique" adoucissent l'expression de la vérité.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 17 octobre 2011 par dans Edenté, Mammifère, et est taguée .
%d blogueurs aiment cette page :